Ma petite boutique en ligne

Auteur indépendant.

Bienvenue sur ma petite boutique en ligne, ici, tu peux acheter tous les livres que je publie.

Tôles froissées et bénignes éraflures

11,00 €
En stock
1
Détails du produit

4ème de couverture

Noires ou sombres nouvelles, c’est ainsi que j’aurai pu également nommer ces micro fictions, mais Tôles froissées et bénignes éraflures s’est imposé, ça mêle la chair à la ferraille, un peu comme un film de Cronenberg, l’humour en sus.

Mes petites histoires racontent la vie de tous les jours, la vie de tout un chacun, entachées de nos petites lâchetés, de nos petits travers, de nos tourments qui, à bien y regarder, ne sont pas bien graves, futiles parfois et souvent dérisoires, mais pas de quoi écrire un roman.

Descriptif :

Reliures : Dos carré collé
Format : 11x17 cm
Pages : 110
Impression : Noir et blanc
N° ISBN : 9782958399801

Enregistrer ce produit pour plus tard

À mon sujet

Hervé Fuchs
Mézigue

Je suis né en 1962, tout près de la frontière. Happé à l’adolescence par la déferlante punk, c’est tout naturellement que je me passionne pour la culture rock ; la musique bien évidemment, mais aussi la bande dessinée, les pochoirs, le graphisme, le cinéma et la littérature de gare, ne cesseront plus d’éveiller ma curiosité. Les films en noir et blanc d’Humphrey Bogart ou Robert Mitchum me feront découvrir Raymond Chandler, Chester Himes, David Goodis et puis en France, ce sera Léo Mallet, le néo-polar des années 70, Thierry Jonquet, Didier Daeninckx et aussi… Jean-Patrick Manchette. L’écriture devient alors une évidence, un média consentant, une porte à ouvrir pour que les pages de mes carnets se remplissent.

Pourquoi acheter sur ma boutique ?

… Parce que je le vaux bien. Certes, la réponse est calibrée et référencée, mais elle n’est pas innocente. Je suis auteur indépendant, je préfère ce nom à auto édité, terme galvaudé et souvent connoté de mauvaise qualité, puisque pas validé par un sacro-saint comité de lecture. Je m’en remets donc à ta curiosité, cher lecteur, à ton goût pour sortir des sentiers battus, l’aventure commence à l’aurore, n’est-ce pas ?

Me suivre ici où ailleurs